Enfin la civilisation après le chaos de l’Inde! La Thaïlande nous a accueillis les bras ouverts grâce à ses habitants toujours aimables et souriants, son organisation, ses transports modernes, son shopping, sa merveilleuse cuisine extrêmement épicée et tout simplement une tonne de belles choses à faire.

Ma sœur Sonia a participé à cette belle aventure pendant 3 semaines. Elle a un autre style de voyage plus confort, ce qui a créé parfois des petites chamailleries pas méchantes. Sa présence nous a sinon permis de freiner un peu notre rythme de voyage stressant. Ainsi nous avons visité 3 villes en trois semaines : Bangkok, Ayutthaya et Chiang Mai.

A Bangkok nous avons tout d’abord partagé first nights in the bamboo guesthouse, 3 in a roomune chambre à trois au Bamboo guesthouse, qui avait l’avantage d’avoir Internet wifi gratuit, mais les chambres n’ont pas de propre salle de bain, les douches sont froides (en fait ça a fait du bien à 30 degrés en Janvier) et la rue était peuplée de chats qui criaient toute la nuit comme des zombies  (on est probablement tombé sur la saison des amours). Nous avons alors suivit Sonia dans le New Siam guesthouse où elle a pu savourer le confort d’une chambre avec air conditionné et nous tous la vie nocturne de notre quartier, dans lequel se trouve aussi la fameuse Khao San road, rue très vivante dans laquelle les touristes se défoulent comme ils veulent. Dans la Khao San tout est permis, chacun peut s’habiller comme il veut, certaines se baladent même en haut de bikini. Il y’a une multitude de restaurants, bars, de souvenirs et articles très tendances.

Khao San Road

Pour un choix plus élevé en souvenirs, le Chatuchak Market (Week-end Market) vaut le détour. Mieux vaut-il se prendre plus d’une demi-journée pour le visiter. Petite anecdote : lors de notre visite au marché, tout d’un coup toutes les centaines de personnes qui s’y baladaient se sont immobilisées et sont restées figées (comme dans 1, 2, 3 soleil) le temps que l’hymne nationale ait été jouée. C’est pour honorer le roi, qui est omniprésent. Et les voitures dans la rue, comment font-elles ?

Mais Bangkok n’a pas seulement une ambiance de fête et du shopping à n’en plus finir à offrir. Les temples majestueux Wat Phra kaew surtout, mais aussi Wat Pho, et Wat Arun resplendissent de beauté avec leurs toits dorés miroitants. Le premier temple réussit à réunir enchantement, enjouement et solennité tout en étant le temple le plus excentrique et exagéré qu’on n’ait jamais vu. Unique !

Wat Phra Kaew

Et pour se reposer des longues visites, rien de tel qu’un bon massage thaïlandais!Chacun peut se faire masser partout fish spa dans la rue pas cher. Il y’ a des massages softs mais par contre, certains peuvent faire plus de mal que de bien. Les masseurs se font un plaisir de te torturer avec les pieds, les coudes et les genoux. Il t’étirent dans tous les sens et tambourinent sur ton corps, si bien que t’aies envie parfois de crier, pleurer et possible que tu te retrouves avec un bleu le lendemain. Pour celui que ça ennui, il peut essayer le fish spa. A ce moment là, ce sont des centaines de petits poissons affamés dans un aquarium, dans lequel tu places tes jambes, qui te chatouillent en mordillant ta peau pour la nettoyer (n’ayez aucune crainte, ce ne sont pas des piranhas). Nous avons juste essayé 5 min. Mais en fait les 2 premières minutes sont les plus insupportables.

Moins drôle mais tout aussi intéressant est d’assister au sport favori de la Thaïlande: la thaï boxe. C’était bien plus captivant que la boxe normale car les frappes de pieds pratiquées demandent une technique plus approfondie. Malgré le prix scandaleux de 50 euros, Nous nous sommes quand même accordés les meilleures places de devant pour mieux entendre les coups de pieds et recevoir quelques gouttes de sueur en prime 😉

Thai Boxing

Il y a bien une tonne de choses à faire a Bangkok mais cette ville reste une métropole gigantesque et étouffante qu’on est pas mécontent de quitter pour découvrir d’autres coins de la Thaïlande plus agréables.

A seulement 2h de bus de Bangkok, nous arrivons à une petite ville, Ayutthaya, qui fut l’ancienne capitale de la Thaïlande. De ce fait, elle constitue un riche héritage historique. L’idéal est de louer un vélo pour explorer la multitude de temples et de ruines.

Sonia & Maria on a bicycle

C’est ce que nous avons fait en l’espace de deux jours, y compris la visite du floating market qui n’est pas un marché flottant authentique, mais plutôt un parc d’attractions pour touristes, pour la plupart thaïlandais (un avantage car la nourriture est très bonne et pas chère). Le 3eme jour, nous avons visité quelques temples lors d’une balade en bateau. Ça a changé du vélo qui nous a bien fait transpirer. Nos temples préférés ont été : Wat Lokaya Sutha, Wat Phra Mahatat, Wat Phanan Choeng et Wat Chaiwatthanaram. Bien entendu nous n’avons pas eu le temps de tous les voir en 3 jours.

Wat Phra Mahatat

La nuit même, nous avons prix le train de nuit pour Chiang Mai. Même Sonia a bien dormi, ce qui prouve qu’il a night train to chiangmaiété très confortable. En effet, la seconde classe sleeper te propose des lits avec draps, coussins, couverture et il y’a même des rideaux que l’on peut fermer pour un minimum d’intimité. Il vaut mieux tout de même prévoir un sac de couchage en plus car la couverture est en fait une serviette de bain très fine. Il n’empêche qu’une fois de plus, dans un train de nuit, nous avons dormi comme des bébés dans une berceuse. Je conseille donc ce train fortement mais réservez une semaine à l’avance !

Notre dernière destination a été Chiang Mai. Pour nous trois, elle a été notre ville préférée, dans laquelle nous nous sommes le mieux sentis. Elle dégage une atmosphère très relaxe, offre une multitude d’activités, de programmes culturels et est entourée de beaux paysages variés. Au Pagoda Inn, notre Guesthouse, nous avons rencontré d’autres voyageurs : Jens (l’allemand), Taylor (le canadien), Sara (l’américaine) et enfin Myriam (la belgo tunisienne). Ils ont été un peu comme une famille pour nous. Nous avons eu de longues discussions dans le jardin du Pagoda Inn, qui par contre est infesté de moustiques agressifs.

Sara, Myriam, Taylor, Pagoda Inn

Notre Guesthouse cuisine en plus merveilleusement bien et dans toute la ville on peut trouver des mets délicieux à prix très abordables, tout comme des fruits exotiques et shakes très rafraîchissants. Tout ça (en dehors des moustiques), nous a emmené à passer une dizaine de jour dans cet endroit, ce qui est un vrai luxe pour nous globe-trotters.

Many chilies in our Guesthouse
Tant de piments rouges sur la table de cuisine de notre guesthouse ! Au secours !


Ce qu’il ne faut en aucun cas rater à Chiang Mai sont les Sunday market et night market dans lesquels on trouve encore plus de souvenirs et babioles inutiles à acheter. Mais il faut dire que rien que pour ça je serais prête à retourner un week-end en Thaïlande. Les objets artisanaux sont superbes et de bien meilleure qualité qu’en Chine, Inde, ou en Indochine. Puis il y’a le beau temple sur la montagne Doi Suthep qu’il faut absolument voir. Les croyants ne se laissent pas divertir par tous les touristes, qui observent de près les coutumes religieuses des bouddhistes (vidéo). De là-haut, la vue est très belle sur Chiang Mai (uniquement par beau temps).

Tempel on Doi Suthep, Chiang Mai

Pour les amoureux de la cuisine thaïlandaise, je conseille de faire un cours de cuisine. Thai dancing showJe l’ai fait au Baan thaï, pour 700 Mmh... Maria cooked Chiang Mai noodle very wellbahts, avec Myriam et nous étions gavées comme des oies. Tu apprends à préparer 4 plats, que tu choisis dans une liste et que tu manges par la suite. Compris dans le prix est une visite du marché locale et le petit livre de recettes. En tout cas je sais cuisiner thaïlandais maintenant !

Nous avons sinon aussi assisté à un dîner- spectacle avec danse thaïlandaise. C’était plutôt sympa. Pendant qu’on était occupé à faire un programme entre filles, Björn était en virée en moto pendant 4 jours avec son nouveau pote Jens. Il le raconte dans le prochain article.

Maria in the cooking class

Mais pour moi le temps fort a été notre trekking de 2 jours à partir de Chiang Mai avec notre nouvelle « famille »…

La Thaïlande a été pour l’instant le pays le plus simple à voyager. C’est une nation stable très développée, et malgré cela les habitants sont chaleureux, les traditions authentiques et le coût de la vie reste très bas. On peut donc se faire chouchouter comme un prince pour pas trop cher. En plus le temps est splendide. C’est pour cela que la Thaïlande est l’un des meilleurs pays imaginables pour des vacances réussies et nous pouvons l’affirmer avant même d’avoir vu les belles plages du sud !

Ghosthouse
Culte animiste : en Thaïlande, on voit partout des Maison des esprits, devant les habitations, les magasins etc. Les esprits reçoivent des offrandes (ici Fanta) pour qu’ils soient de bonne humeur et protégent les habitants.

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

4 Responses to “Notre voyage au Nord de la Thaïlande”

  1. Uli dit :

    In so einem Schlafabteil im Zug habe ich mal einen kleinen Kiosk betrieben. Es gab Hähnchenspieße, Lotto-lose und Süßigkeiten … gluabe ich 😉

  2. Niko dit :

    Das mit den Pantoffeln hab ich nicht kapiert… :-)

    • Bjoern dit :

      Da hab ich versucht Lustig zu sein. Wir konnten halt die Katzen des Nachts nicht alle mit Pantoffeln verjagen und haben deswegen nur maessig geschlafen…
      Schoen mal wieder von dir zu hoeren 😉

Leave a Reply


deux × 3 =