Sipadan, compte parmi les plus beaux sites de plongée au monde. On ne peut pas séjourner sur cet îlot qui fait partie d’un espace naturel protégé, à l’est de la Malaisie. Mais il se situe tout près de l’île de Mabul, qui propose plusieurs centres de plongées et possibilités de logement. Veux-tu savoir si Sipadan a mérité sa réputation ? On te donne la réponse ainsi que des informations pratiques pour que tu puisses t’y rendre sans difficultés.

Et si cela ne te suffit pas, je recommande de lire sur Sipadan.com où tu trouveras encore plus d’infos ainsi que de magnifiques photos et vidéos professionnelles, ou encore cet article qui complète le nôtre.

drive to mabul

Arrivée

Dès le trajet en bateau, on suit pendant toute une heure un flux de déchets en plastique. On n’avait jamais vu auparavant autant de saletés flotter sur l’eau. Et c’est ça, le chemin vers un paradis naturel intact ? Même l’île de Mabul, à pas plus de 12 km de Sipadan, est elle aussi envahie par les ordures. Trop de gens habitent ici malheureusement, sans qu’il y ait un système d’évacuation.

soo much garbage on mabul

Plongées à Mabul

En dépit des détritus, c’est un endroit parfait, un contraste qui en quelque sorte empire les choses. De l’eau bleu cristalline, des poissons, des étoiles de mer, et même des tortues de mer peuvent déjà être contemplés en eau peu profonde.

Boat in front of stilt houses

Nos deux premières plongées se sont déroulées à Mabul House Reef. Mis à part certains magnifiques poissons-clowns et poissons-lions (venimeux), ce n’était guère sensationnel.

Nemo

Lionfisch

D’autant plus qu’on avait quelques problèmes avec le matériel. Mon Masque était embué en permanence. La moitié du temps je pensais que la visibilité n’était pas bonne jusqu’à ce que je pense à le rincer, et tout à coup…. j’ai vu la vie en couleur, mais un peu tard ! Björn aussi avait ses petits soucis : le bouton de son inflateur coinçait tout le temps donc il a été désespérément propulsé vers la surface. Une situation pas très agréable, étant donné qu’une remontée trop rapide peut conduire à la maladie de décompression. Dans l’ensemble, c’était donc plutôt une journée de plongée décevante.

Romantic moments in a paradise

Sipadan

Mais nous étions venus pour Sipadan. Le lendemain, Björn a eu plus de chance avec le matériel, mais pas moi. L’embout buccal de mon détenteur a dû être troué car j’avais régulièrement de l’eau salée dans la bouche. L’île de Sipadan n’est pas extraordinaire en soi mais le miracle se trouve sous le niveau de la mer.

diving at Sipandan island

La première plongée était au Sipadan south point. De merveilleux récifs de corail, une grande variété de poissons et un courant non négligeable nous ont accueillis. C’était parfois véritablement éprouvant d’avancer, de sorte que l’air s’est épuisée plus rapidement que d’habitude. Le clou de la plongée était un requin à pointes noires d’environ 1,80 m de long.

Grey reef shark

Sur le second site, le Barracuda Point, il y’avait carrément des dizaines de ces prédateurs côte à côte avec des bancs de barracuda énormes. Et enfin, nous avons rencontré notre première tortue de mer. Ce moment était magique. L’animal d’un bon mètre de long dormait confortablement entre les coraux et nous retenions presque notre souffle – pas une bonne idée en plongée – afin de ne pas le réveiller.

Les jardins suspendus

Mais le meilleur a été réellement gardé pour la fin : les Hanging Gardens ! Un mur de coraux qui descend jusqu’à 70 m, si profond qu’on ne voit jamais le sol. La sensation d’apesanteur est ici bien plus perceptible que lors de toutes nos plongées précédentes et les points de repères manquent. Björn s’est d’ailleurs laissé séduire par un joli poisson qu’il a suivi, puis a subitement disparu ! J’ai commencé à paniquer un peu, j’ai regardé à droite, à gauche, devant, derrière mais rien ! C’est en me penchant vers le bas que j’ai vu une vague silhouette s’enfoncer dans le gouffre noir. Le moniteur n’avait pas l’air d’avoir remarqué quoi que ce soit et était loin devant. J’ai alors plongé rapidement pour saisir le bras de Björn avant qu’il ne sorte de mon champ de vision. Il avait perdu tout sens de l’orientation et s’était laissé entraîner par le courant fort plusieurs mètres vers le fond, sans s’en rendre compte. Le reste du temps, nous l’avons passé main dans la main. Imaginez-vous s’il avait rencontré une sirène, je ne l’aurais plus jamais revu ! De mon côté je souffrais le martyr à cause du matériel de plongée : j’avais de l’eau salée dans la gorge, envie de tousser, cracher et j’avais très soif. Je devais en plus tout le temps inonder mon masque embué, ce qui fait que mes yeux et mon nez ont commencé à s’irriter. Je pensais sérieusement à remonter à la surface mais je ne voulais rien rater du spectacle ni gâcher le plaisir aux autres.

Turtle

Les jardins suspendus regorgent de tortues de mer qui se reposent dans des petites grottes. Elles nous ont regardés avec leurs grands yeux globuleux avant de prendre leur envol dans l’immensité de l’océan. Elles sont si belles, je ne pouvais plus me lasser de les regarder. Quand mes picotements de la gorge, des yeux et du nez se sont dissipés, le temps de plongée était écoulé ! Mais je ne voulais plus repartir tellement c’était grandiose !

Une grande rareté

Ce qu’on a vu sur le chemin du retour était exceptionnel. Soudain le guide de plongée a arrêté le moteur du bateau et a sursauté tout excité. « Mola, mola » a-t-il crié. Une gigantesque môle (poisson lune) de presque 3 m est apparue près du bateau. Curieuse, elle est revenue plusieurs fois vers nous et ne s’est pas laissée perturber lorsque nous avons courageusement sauté dans l’eau. Une bête de cette taille est si impressionnante que ça fait quand-même un peu peur. C’est vraiment incroyable ce que peuvent abriter les fonds marins comme créatures merveilleuses !

Sunfish mola mola

Infos pratiques

Pour aller depuis l’étranger mais aussi de la péninsule malaise ou de Bornéo elle-même sur l’île de Mabul, il faut prendre l’avion pour Tawau. Ensuite il faut rouler 1 heure à travers des plantations d’huile de palme en minibus (30 RM p.p.) ou en taxi (200 RM par taxi) pour atteindre la ville de Semporna puis prendre le bateau en direction de l’île.

Si tu veux faire de la plongée à Sipadan, tu devrais réfléchir si tu ne préfères pas dépenser un peu plus d’argent que nous pour avoir un matériel plus correct. Nous avons logé sur l’île de Mabul et organisé nos plongées de là avec Uncle Chang. Mais attention le nombre de plongeurs par jour est limité à Sipadan. Il faut donc réserver bien à l’avance. Tu trouveras ci-dessous une liste avec tous les centres de plongée locaux et les propositions qu’ils nous ont faites.

Centre de plongée Site Web Adresse Mail Séjour Plongées Prix
Sipadan dive center www.pulau-tiga.com sdc@sipadandivers.com 2J/1N 3(0S) 450 RM
Billabong Scuba www.billabongscuba.com bsds.sipadan@gmail.com 1J/1N 3(3S*) 550 RM
Uncle Chang’s www.ucsipadan.com/ world@ucsipadan.com 3J/2N

4Bed shared

5 (3S) 900 RM
Noble Inworld Resort www.sipadan.com info@sipadan.com 3J/2N 6 (3S) 1390 RM
Abdillah Sipadan Paradise www.borneo.org jworld@po.jaring.my 3J/2N 6 (3S) 1900 RM
Seaventures tours www.seaventuresdive.com/ info@seaventuresdive.com 4J/3N 9 (3S) 2480 RM
GTS travel service www.mataking.com sales@mataking.com 3J/2N 6 (3S) 3465 RM
Explore asia tours www.Sipadan-mabul.com.my information@borneodivers.info 7J/6N ? 3976 RM
Borneo Divers and Sea sport www.borneodivers.info information@borneodivers.info 5J/4N ? (3S) ?
Borneo Sea adventures www.bornsea.com bornsea@streamyx.com
Gayana eco resort www.gayana-eco-resort.com info@gayana-eco-resort.com
O2 diver international www.o2diver.com seaking@o2diver.com
Palau Sipadan Resort www.Sipadan-resort.com sepilok@po.jaring.my
Scuba paradise www.scubaparadiseborneo.com.my scubadiv@tm.net.my

J : jours, N : nuits, S : nombre inclus de plongées à Sipadan, * : pas de plongée garantie à Sipadan

1 Malaysian ringgit (RM) = 0.25 €

Bye, uncle shang

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “Expérience de plongée sur Sipadan – Paradis sous-marin, dépotoir sur terre”

  1. Mélanie dit :

    Génial votre blog! De superbes photos qui nous font voyager

Leave a Reply


six − = 4