….Ça ressemblait a un trou a rats tout noir. On n’ osait même pas rentrer. Il est impossible qu’ il y ait une auberge ici. On dirait qu’ une bombe a explosé. Les murs étaient sales et délabrés. on a demandé a un habitant de l’ immeuble et il nous a indiqué une porte rouge en fer toujours sans nom ni enseigne.

On a ouvert, puis une deuxième porte était fermée. on a sonné. on s’ est demandé s’ il s’ agissait d’ une maison close ou quelque chose comme ca. Le nom « Red star » sonne effectivement assez ambigu. Une jeune russe blonde en mini-short nous a ouvert en se séchant les cheveux avec une serviette (Tatiana). Sur nos visages un grand point d’ interrogation. C était comme un petit appart d étudiant avec un design très particulier. Tout rouge, très créatif comme un petit musée soviétique. Mais pas de réception. Juste une petite table, un petit WC, une petite douche et une petite cuisine. Un studio, quoi. Les lits de notre chambre étaient en bois, avec une sorte de couverture en guise de matelas et sont accrochés aux murs avec des chaines. On aurait dit une prison mais en plus joli. Nos lits sont ceux du dessus et il faut vraiment grimper de façon acrobatique pour y parvenir. La nuit j’avais peur de tomber.

L’ hostel a 2 chambres, une de 4 lits et l’ autre de 8 lits. Puis le proprio et les gérants habitent la aussi. Tout ce petit monde se partage une salle de bain. La plupart sont des jeunes étudiants russes très gentils et l’ambiance est conviviale. une « auberge espagnole » a la Russe. Ça nous a plu pour le cachet authentique. Les seuls étrangers étaient un touriste chinois, qui fait le tour de l’ Europe  et un américain qui habite la de façon plus ou moins légale et qui aimerait bien se marier avec Tatiana (qui n’ est pas encore au courant).Les points positifs de red star sont, contrairement a ce que certains pourraient penser, la propreté et le calme.

Tout ca pour expliquer un peu la mentalité ici. Apparemment les apparts sont très chers et les russes sont habitués a se serrer comme des sardines. ca date de la période soviétique pendant laquelle 3 générations devaient se partager les appartements. Plus tard nous avons remarque qu’ apparemment ce genre de buildings « HLM soviétique » étaient répandus un peu partout dans la ville. les hostels sont pratiquement invisibles de l’ extérieur et les entrées sont souvent peu accueillantes et insalubres mais a l’ intérieur elles sont décorées avec beaucoup de gout a la russe.

Nous ne somme restes que 3 nuits au red star car ce qui nous a dérange le plus, c’ est qu’ il faut 45 min pour arriver en ville. Nous avons déménagés au centre ville a l’ auberge Bulgakov. Un peu plus cher mais plus grand et très central.

Dans le prochain article je vous en dirai plus sur Moscou. Malheureusement on a passe jusqu’à présent plus de temps sous Moscou malgré nous.

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

6 Responses to “L’ hostel-musée Red Star”

  1. Prof. Dr. Dr. med. hab. phil. Röder dit :

    Sehr geehrte Reisende,

    Ihre bereits gemachten Reiseerfahrungen habe ich mit großer Begeisterung gelesen..erinnern sie mich doch an meine in den 70er Jahren ebenfalls duchgeführte Weltreise. Ich war nun in der Annahme, dass sich in der Zwischenzeit die Unterbringungsverhältnisse etwas gebessert hätten. Schaue ich mir allerdings ihre freundlicherweise ins Netz gestellten Fotos an, so muss ich feststellen, dass dies vor über 30 Jahren ebenso ausgesehen hat. Aus meiner Erfahrung heraus gebe ich Ihnen den Tipp, die Nahrung vor dem Verzehr sehr gut zu untersuchen, da sich die hygienischen Bedingungen durchaus von den hier in Deutschland herrschenden Standards unterscheiden. Gerne biete ich Ihnen an, eventuell auftretende Krankheitsymptome hier darzustellen, um eine Ferndiagnose zu ermöglichen. Für Ihre weitere Reise wünsche ich Ihnen viel Erfolg und werde mich, sobald es meine Zeit erlaubt, auf dieser Seite weiter über Ihre Erlebnisse informieren.

    Mit freundlichen Grüßen

    Prof. Dr. Dr. med. hab. phil. Dietmar Röder

  2. monika dit :

    Wie Nadia schrieb, brauchtet ihr schon viel Mut, diese Reise anzutreten. Jetzt wisst ihr, dass ihr euch auf das Beste – wie auch auf das Schlechteste- gefasst machen müsst und seid für jede Situation gewappnet. Gegenüber dieser « kuscheligen Behausung » ist sicher auch die billigste Studenten WG noch ein kleiner Palast, oder? Aber ihr wolltet es ja abenteuerlich, und wenn alles ist, wie zuhause, dann kann man auch gleich zuhause bleiben, logisch!
    Jetzt kann es nur noch besser werden – ein Trost!
    Liebe Grüsse von Mama

  3. Nadja L. dit :

    Hallo Ihr beiden,
    seid Ihr denn überhaupt zum Duschen gekommen – oder musstet Ihr gar Nümmerchen ziehen? 😉
    Liebe Grüße
    Nadja

  4. Nadia dit :

    Un mélange interessant de « rénovation colorée » au sein d’un immeuble lugubre…
    A mon avis tu aurais eu encore plus d’émotions (pour pas cher du tout) en passant 3 nuits ds un hotel miteux ds les bas-fonds de Salé…Et je suis sur que là aussi tu aurais eu de quoi écrire…(y compris sur les habitants de l’hotel lol)…
    Franchement je vous encourage à poursuivre vos aventures (mais sans prendre de risques inutiles, il ne faut pas chercher à nous impressionner en vous photographiant en train de jouer à la roulette russe). Le seul fait d’avoir entamé ce tour du monde est déjà en soi une grande preuve de courage. Essayer au maximum d’échanger des contacts avec les gens du pays, à travers lesquels on apprend souvent bien plus que ds les guides touristiques….
    Pour les photos sans devoir les stoquer sur usb il y a des sites de partage sur Internet où tu peux les télécharger, en plus tout le monde pourrait les voir.
    Peut etre que vous pourriez vous renseigner ds un labo photo ou un cyber café pour le telechargement des photos à partir de l’appareil? L’avantage serait que vos photos seraient toujours sécurisées, meme si vous perdez la clé usb ou l’appareil photo.
    En plus vous pourriez télécharger bcp de photos et visibles pour tous. Je ne pense pas que ce soit un service qui coute tres cher….
    Grosses bises et bon courage
    Bon rétablissement, prenez soin de vous

  5. Uli dit :

    Ich finde das hört sich alles super an!!
    Wie ist das russische essen? Wer ist wie oft aus dem Bett gefallen? wer führt die ewige « Durak-Rangliste » an und wann kommen die Fotos von Tatjana?;)

    Grüß

  6. Gisa dit :

    Hi Ihr Beiden,
    ganz schön abenteuerlich!
    Auf so einem Bett würde ich vor lauter Stress herunter fallen zu können, kein auge zumachen 😉
    Alles Gute Liebe Grüße
    Gisa

Leave a Reply


8 + = quinze