Ah s’il y a une chose qui m’énerve vraiment en Indonésie, c’est bien les trajets interminables en minibus touristique. Pourtant le véhicule semble faire au moins du 60km/h et il n’y a pas de bouchons!

C’est ainsi que nous avons pris la route à partir de Yogja, la belle ville artistique et estudiantine, pour le fameux Bromo. Ce volcan se situe à 2300m d’altitude et est entré 5 mois auparavant, le 28 janvier 2011, pour la dernière fois en éruption. Mais il était toujours actif le jour de notre excursion. Il nous a fallu 14 heures pour atteindre notre destination située à 380km de Yogja, en ayant cumulé seulement 3h30 de retard! Ces trajets en Indonésie restent un grand mystère !

Pferdeführer, um zum Aussichtspunkt zu gelangen

Ma sœur, Björn et moi nous sommes couchés après minuit dans une chambre glaciale pour nous lever le lendemain à 3h30 du mat. Avec le manque de sommeil en plus des 14 heures de route de la veille, on peut s’imaginer qu’on n’était pas au top de la forme, ni d’humeur très joyeuse. On s’est dit que ce volcan avait intérêt à être bien spécial. La jeep qui est venu nous chercher, a roulé un bon moment sur une piste boueuse et caillouteuse. Rien de bien nouveau jusque-là. Mais au lieu de nous déposer à la vue panoramique, elle nous laisse au beau milieu de la nuit monter tout seuls les pentes jusqu’au view point Mt Penan Jakan. Comme j’avais du mal à respirer à cause de mon rhume, je me suis effondrée, sans aucune énergie pour continuer.

Maria und Björn vor dem Szenario des Vulkans Bromo

Finalement, nous avons atteint le sommet à temps, avant le lever du soleil. Même bien avant. On a attendu longtemps avec beaucoup d’autres touristes dans l’obscurité et le froid que quelque chose se passe. Tous étaient nerveux avec leurs appareils photos, prêts à photographier dès le premier rayon de soleil qui pointerait à l’horizon.

Sonnenaufgang über Bromo dem VulkanAschewolke des Vulkans Bromo

Et enfin, un point lumineux est apparu. Comme au cinéma, on découvrait alors toute la scène qui se trouvait devant nous. On ne voyait pas Bromo, mais on discernait sa fumée et les cratères des autres volcans de la chaîne, qui baignaient dans un brouillard dense. On se croyait sur une autre planète ou dans Star Wars.

Sicht über die surreale Mondlandschaft im Tal des Bromo

Après avoir pu prendre suffisamment de photos, la jeep nous a récupérés en bas de la colline pour nous emmener au volcan Bromo. Je ne savais même pas que cela faisait partie du programme. Comme quoi l’Asie nous réserve toujours des surprises.

Hindu Tempel Pura Luhur Poten gleicht einer Raumstation 2

Une fois arrivés au pied du volcan où se tenait un temple hindou surréaliste, Sonia et moi nous sommes accordés le petit luxe de monter cette fois-ci en cheval.

Maria am Fusse des Vulkans BromoUnser Weg durch Ascheberge zum krater

Le paysage lunaire et désertique que nous traversions était en fait entièrement constitué d’épaisses couches de cendres. On avait l’impression de marcher sur de la poudre de cacao.

Die Vulkanasche gleicht Watte oder Kakao

Je ne pensais pas non plus qu’il était permis de monter jusqu’au bord du cratère. De nombreuses marches étaient construites mais aucun guide ne montait ! Ce n’était pas très rassurant. On a tout simplement suivi les touristes les plus hardis jusqu’au sommet.

Die letzten stufen hinauf zum Kraterrand

Et waw : de la fumée sortait en permanence et on entendait gronder le fond du puits. Aucune barrière de sécurité ne nous retenait de tomber !

Maria zum Fallen nah am Kraterrand

Et quand-même, ce danger nous fascinait tellement, Maria in einer Wolke von Vulkanaschequ’on essayait de se pencher toujours un peu plus. Il y avait si peu de place que n’importe quel touriste aurait pu nous bousculer de sorte qu’on perde l’équilibre. Puis les cendres sont si fines qu’il n’y aurait eu aucun moyen de s’accrocher ou de s’appuyer sur quelque chose. C’est comme du sable mouvant. Pourtant, on se rapprochait toujours un peu plus pour prendre la meilleure photo ou vidéo possible.

Blick vom Kraterrand in den Schlund des Vulkans Bromo 2Blick vom Kraterrand in den Schlund des Vulkans Bromo 3

Mais il y avait aussi une toute autre raison, un sentiment tout à fait nouveau : on est tellement captivé et ensorcelé par la puissance naturelle émanant de ce gouffre, qui peut nous engloutir à tout jamais ! Je me sentais comme un lemming prêt à tomber. Avec comme dernière image, un spectacle fabuleux.

Infos pratiques :

Nous avons réservé l’excursion au volcan Bromo depuis Yogja avec continuation jusqu’à Denpasar (Bali). Beaucoup d’agences proposent ce périple en deux jours. Je ne conseille pas forcément notre agence mais je ne peux pas dire si les autres auraient été meilleures. Le 1er jour, nous nous sommes rendus en minivan jusqu’au village à proximité du volcan. Là nous étions attendus pour le dîner dans un resto pas terrible. Après notre excursion nocturne au volcan, nous sommes retournés à l’auberge pour ingurgiter un petit déjeuner constitué de restes de toasts durs sans café. Puis, nous avons repris la route juste après: van – bureau de l’agence (longue attente) – van – restaurant – bateau – van – arrivée à Denpasar. Nous avons ensuite pris un taxi pour la fabuleuse ville d’Ubud et là c’était difficile de trouver une guesthouse à 23h.  Le 1er jour nous avons donc effectué 14 h de route et le lendemain 13h, ce qui était très éprouvant mais Bromo en vaut vraiment la chandelle. Ce petit trip nous a coûté 380 000 rupiahs (27 euros) plus 20 000 rupiahs (1.5 euros) par personne pour la petite balade en cheval.

Next: »

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Responses to “Envoûtés par le volcan Bromo, Indonésie”

  1. hallo – ich habe ungefähr die gleiche Tour gemacht. Eure Fotos sind toll – ich mag die Wüsten-Stimmung auf dem Bromo-Plateau

  2. Lisa Witte dit :

    Wie viele tage muss Ich einplanen ?

    • Maria dit :

      2 Tage haben wir zwischen Yogyakarta (Java) und Ubud (Bali) mit Zwischenstopp auf Bromo gebraucht. Eine Agentur hat alles organisiert (Transport mit Minivan, Essen und Übernachtung). Die Organisation war aber sehr schlecht und die 2 Tagen etwas knapp.

Leave a Reply


quatre × = 36