Voici une petite aventure qui s’est passée dans le bus de nuit entre Hue et Hanoï. Les étrangers devaient s’installer tout au fond du bus sur les places étroites tout près des toilettes. Vers 22h, alors qu’on essayait de dormir, les chauffeurs nous ont tout simplement tous jetés dehors, en prétendant qu’on devait manger au restoroute. On avait pas faim et préférait continuer à sommeiller. Ils sont alors devenus agressifs et nous ont menacés de la main. On est sorti.

Ils ont tout de suite fermé la porte et sont allés directement au fond du bus où se trouvaient nos sacs. Björn a toqué et essayé de regarder à travers les vitres avec sa lampe de poche. Ils ont fermé les rideaux. Mais qu’est-ce qu’ils font ? Nous voler nos affaires ? Lorsqu’ils ont rouvert la porte, Björn et le gars se sont disputés à voix haute. J’avais vraiment peur d’une bagarre. On est rentré dans le bus : effectivement nos affaires ont été déplacées. Mais rien n’a été volé. Même la caméra, qu’un brésilien avait laissée dans le bus, était encore là. Très bizarre… Björn s’est dit que peut-être ils voulaient accéder aux bagages d’en bas depuis nos places. En effet, on a pu regarder à l’intérieur des sièges. Mais à la place de nos bagages, on pouvait voir des centaines de cartouches de cigarettes. Et même en dessous des autres sièges. De la contrebande d’une valeur d’au moins plusieurs milliers d’euros. Beaucoup d’argent pour un chauffeur de bus au Vietnam ! C’est donc pour ça qu’ils n’ont pas été très aimables ! Ils ont été en fait extrêmement nerveux et anxieux. J’en croyais pas mes yeux : j’ai à nouveau levé le dossier du siège puis l’ai très vite rabattu. Espérons que personne n’a rien vu. Il fallait faire comme si de rien n’était. Le gars a de temps en temps regardé méchamment dans notre direction. On était surveillé de près ! On s’est imaginé les pires trucs : qu’ils se trouvaient d’autres drogues en dessous des cigarettes, que les chauffeurs de bus nous trancheraient la gorge pendant notre sommeil etc… Heureusement, nous avons survécu ce trip étrange et sommes bien arrivés à Hanoï. Je me suis quand même demandée si on devait changer de nom ou d’apparence physique !

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply


8 + = quinze