Nous voila arrives en Mongolie ! En voici la preuve ci-dessous. Il a fait –5ºC et le climat était si rude que je sentais comment mon visage se desséchait de plus en plus. Mais au lieu de prendre une bonne douche chaude et de se reposer après notre longue route en train, nous avons du d’abord trouve un hôtel et une excursion pour les prochains jours. Seulement bien plus tard nous avons pu trouver gants, châle et bonnet sur le black market d’Oulan-Bator.

Welcome Mongolia

Le soir, nous avons profite du fait d’être dans la capitale pour aller dans un cyber café… Mais nous n’étions pas les seuls…Pouvez-vous deviner a quoi nos moines sont en train de jouer?

Monk playing Counterstrike

Le deuxième jour nous avons commence notre excursion de 4 jours dans la steppe aride a l’ouest d’Oulan-Bator. La Mongolie compte 3 millions d’habitants et d’après les dires 36 millions d’animaux en élevage ! Forcement ces derniers ont donc la priorité sur la route. Comme sur l’île d’Olkhon, en Sibérie, il n’a pas de clôture. Les nomades suivent leur troupeau et non le contraire.

Heerds on road

Apres des heures en voiture, petit arrêt a un café au bord de la route. La vous voyez un cow-boy mongolien typique, venant étancher sa soif.

Mongolian cowboy in a bar

Notre destination ce jour la était le monastère Erdene Zuu à Karakorum. Karakorum est une des anciennes capitales de la Mongolie. Les nomades ont régulièrement déplace la capitale jusqu’ a encore 230 ans.

Erdene Zuu

Erdene Zuu a été quelque chose de spécial pour nous, puisque ça a été notre premier contact avec le bouddhisme.

IMG_2224_klein

Aujourd’hui encore, les mongoles qui vivent en dehors des villes déménagent régulièrement et a chaque fois ils montent et démontent leur tente (yourte ou ger). Ils suivent leur troupeau vers de nouvelles terres pour pouvoir les nourrir. Pendant notre séjour nous avons aussi dormi dans une yourte.

Sweet couple in front of our first ger

A l’intérieur, elles sont très spacieuses. Il y a la place pour une cuisine, des lits, un bureau, un poele au milieu pour faire du feu et même une tele (grâce a des cellules solaires). Malheureusement sur la photo ce n’était pas la nôtre, nous on avait pas le privilège de la tele 😉

inside a ger

Le soir on a même eu droit a un concert rien que pour nous (regardez la video ici). Un musicien mongol a chante avec une voix rauque et joue plusieurs instruments en costume traditionnel. Toute suite nous nous sommes sentis plus proche du peuple nomade.

Nomade musician

Le lendemain, on était au désert du mini-Gobi (il s’appelle vraiment comme ça. Le Gobi est bien plus loin). La on a fait un tour en chameau. En voyant l’image, on s’imagine un désert avec des températures aux environs de 40 degrés mais en fait, il a fait très froid.

Camels standing up is a littel crazy

Entre désert et steppe, les moyens de transports sont plutôt varies.

Cowboys in mongolia going by horse or bike

Pas loin du mini Gobi se trouve le Khöghnö Kahn, une montagne avec des rochers arrondis, qui sont idéals pour l’escalade. Au fait, la petite tache au milieu de la photo de gauche est Björn. D’en haut la vue est très belle sur la steppe, le désert et les familles nomades avec leur bétail.

Bjoern is climbing

Maria on the top

Scène quotidienne dans la steppe. Les cadavres d’animaux ne sont pas rares et les charognards se jettent dessus. Partout sont éparpilles des os de toutes espèces. Le dernier hivers a été particulièrement rude avec des températures jusqu’a –40,-50 degrés. Pour réchauffer les animaux de l’intérieur, les nomades ont même parfois mélange de la vodka dans leur nourriture. Les osselets de chèvres sont ramasses pour prédire l’avenir.

A goat headIn Mongolia there are lots of eagels and vulture eating the dead animals_klein

Une fois nous avons même aide à monter une yourte. Les mongoles font ça régulièrement et ça leur prend maximum une heure. Ils déménagent au moins 4 fois par an, certaines périodes il est même nécessaire de se déplacer tous les jours.

Helping to build a ger

La famille qui nous a hébergés a une petite fille toute mignonne et bien curieuse. Elle venait nous rendre visite de temps en temps et la elle est en train de jouer avec une boite de cigarettes, qu’elle a trouve par terre.

Mongolian girl of a nomad family

Le troisième jour de notre excursion nous avons roule pratiquement toute la journée en direction de l’est en passant rapidement par Oulan-Bator pour se ravitailler en eau et sucreries. Nous sommes enfin arrives au parc national Terelj, situe à 37 Km à l’est de la capitale. Ce soir la, nous avons eu le privilège de scier et couper notre bois nous-mêmes pour faire un bon feu a l’intérieur de la yourte. Je me suis sentie comme chez les scouts au Canada.

Maria woodhacking

Le dernier jour de l’excursion, nous avons exploré le parc Terelj en cheval. Quand celui-ci se met subitement à aller au trot, ce n’est pas facile de garder un bon rythme. Mais c’était très drôle. Par contre le parce Terelj a été moins beau que tout le reste, malgré qu’il soit si connu en Mongolie.

Horse riding in Terejl NP

Pour clore l’excursion, nous voila, pris en photo bien touristique, devant le rocher de la tortue (turtle rock).

We at turtles rock

Le dernier jour en Mongolie, nous l’avons passe en visitant la capitale, ou plutôt en essayant de la visiter. Nous n’avons pas trouve le musée que nous cherchions et le temple Gandan a ferme ses portes 5 min après qu’on ait achète nos tickets! Cependant Oulan-Bator n’est pas une ville particulièrement belle. Le Lendemain nous avons pris le transsibérien pour Pékin et ce jour la, il s’est mis a neiger très abondamment. On en a eu de la chance avec le temps!

Transsib from UB to China

« Previous

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

6 Responses to “La dure vie de nomade en Mongolie”

  1. Any dit :

    Hi, ich bin grade fest am stöbern auf eurer tollen Seite =)
    bei mir geht es am 9.4. los nach Russland und dann auch mit der Transib in die Mongolei, der Ursprungsplan war von UB ein Visum für China zu beantragen, habt ihr daa irgendwelche Erfahrungen gemacht, bzw jemanden Kennen gelernt der das auch gemacht hat? Habt ihr eure Reise schon im Vorfeld genau durchgeplant, also euren 4 tägigen Ausflug bereits von zuhause aus gebucht oder habt ihr alles vor Ort gemacht. Ich reise gemeinsam mit einer Freundin und wir hatten eigentlich vor solche Dinge vor Ort zu machen, jetzt hab ich allerdings gelesen das das (grade mit dem Visum) wohl garnicht so einfach sei… und vor allem realisiere ich langsam aber stetig das es bald los geht und ich habe richtig muffen sausen, aber irgendwie positiv 😉
    Viele Grüße aus der nähe von München!
    Any

    • Maria dit :

      Hallo Any!
      ja wir haben die 4-tägige Tour spontan vor Ort gebucht, undzwar in userem Hostel 1 Tag vorher! In UB kann man fast überall solche Trips buchen, allerdings kann es ein Tag vorher schon doch etwas stressig sein. Aber nach einem halben Tag Suche haben wir Zeit gehabt, ein Hotel und eine Tour zu finden und warme Klamotten auf dem Markt zu kaufen :-) also UB ist nicht so gross. Viel Spass und schöne Reise!! Grüsse aus Grenoble (Frankreich).

  2. Lea dit :

    Abgefahrenes Video 😀
    Warte gespannt auf euren nächsten Eintrag!

    Ach ja, Tip für China: Immer mindestens 3 Leute nach dem Weg fragen!

  3. Katja S. dit :

    Hallo Ihr Abenteurer,
    es ist immer wieder absolut interessant von Euch zu lesen. Macht weiter so.
    Viel Glück und noch viele, viele positive Erlebnisse…
    vlg
    Katja

  4. Rachid dit :

    Superbe randonnée
    Bonne continuation

Leave a Reply


cinq − 4 =