A quoi faut-il s’attendre en venant en Malaisie ? Que peut-on visiter ? Grâce à cet article vous connaîtrez ce qui nous a vraiment plu ainsi que les endroits incontournables que nous avons visités ou bien malheureusement manqués.

Ethnies et Culture de Malaisie

En Malaisie, ce qui est le plus extraordinaire, c’est le mélange des cultures musulmanes, chinoises, indiennes et des différents groupes ethniques. On en parle plus en détail dans notre article « one Malaysia ». Du coup, les monuments à visiter, les langues parlées, la musique, les vêtements portés et la gastronomie sont tout aussi variés.

Ce qui fait aussi de la Malaisie un pays exceptionnel, c’est sa nature. On trouve de très belles plages de part et d’autre de la péninsule malaise. Mais comme nos chaussures étaient encore pleines de sable blanc thaïlandais, nous nous sommes concentrés sur un nouveau type de paysage du voyage : les forêts tropicales. Les températures humides et autour de 28-30°C toute l’année leur sont favorables. Les forêts malaises sont incroyablement denses et recèlent de nombreux animaux, dangereux pour certains. C’est en Malaisie que nous avons vu notre premier serpent mortel mais aussi la plus grosse fleur du monde. Dans les fleuves marécageux de Malaisie on retrouve aussi le plus grand des crocodiliens : le crocodile marin mangeur d’hommes !

A propos de la gastronomie, la cuisine en Malaisie est unique. Que l’on mange chinois, indien, Ais Kacang -Malayisches Eis mit Bohnen und Maismalais ou Baba-Nonya (chinois-malais), on en a toujours pour son argent. On retrouve tous ces menus différents sous un seul et même toit dans les Food-courts. C’est l’endroit idéal pour goûter des dumplings, du poulet satay  ou tandoori, du nasi goreng, mais aussi des curiosités indigestes comme de la glace aux haricots rouges ou au maïs avec des boules de tapioca. Sinon, nous avons aussi souvent apprécié une des grandes spécialités du pays : le Mc Do. Ce sont les Mc Do les moins chers de tout notre voyage et les habitants en raffolent, au détriment de leur ligne.

Les plus beaux endroits et plus belles villes

La Malaisie est constituée de deux territoires distincts. Sur la péninsule malaise, l’infrastructure étant bien développée, il est très facile de voyager, ce qui n’est pas vraiment le cas sur Bornéo, où il faut accepter de se déplacer lentement et non sans grande peine ou bien prendre l’avion.

Malaka :

Cette ville nous tient particulièrement à cœur. C’est l’une des plus agréables et jolies villes d’Asie, dont l’influence de la colonisation portugaise et hollandaise est encore très visible. Malaka a une vieille ville très charmante qu’il faut explorer aussi bien à pied  qu’en balade romantique en bateau. La visite de la villa Sentosa est une excursion assez spéciale. C’est un musée vivant qui dévoile une partie de l’histoire malaise comme nulle part ailleurs. Seulement, le guide et habitant de cette villa est au premier abord amusant mais devient toujours plus envahissant. Je vous aurais prévenu.

Pour plus d’ambiance, ne ratez pas le week-end night market où l’on peut acheter et goûter de tout. Pour plus de spiritualité, il faut visiter Cheng Hoon Teng – le plus vieux temple chinois de Malaisie (1646). Mais la raison pour laquelle nous ne pourrons jamais oublier Malaka, c’est la ferme aux crocodiles où nous avons effectué un volontariat, une expérience très authentique, qui nous a permis de connaître de plus près les malais, et les crocos par la même occasion !

Kolonialer Flair in Melakka - MalaysiaRathausplatz town square

Kuala lumpur :

D’accord KL n’est pas la raison pour laquelle il faut aller en Malaisie, mais comme il faut passer de toute façon par cette grosse ville, autant en tirer un maximum d’avantages. Les tours Petronas, qui représentaient jusqu’en 2004 les plus hauts immeubles au monde (452m), sont le symbole de cette capitale qui se veut moderne et ouverte. Logiquement, on a un grand choix de shopping malls climatisés et de Food courts. Mais KL se montre aussi sous un tout autre visage quand on tente une ancienne thérapie traditionnelle : le cutting (désintoxication du corps grâce à des ventouses), par exemple. On a l’impression d’avoir une plaque de métal de plusieurs tonnes sur le dos puis des bleus impressionnants et artistiques apparaissent après quelques heures seulement.

Schröpfen in MalaysiaCutting und seine Folgen

Mais pour nous, la plus grande qualité de KL a été son offre culturelle. Faites d’abord un tour à l’office du tourisme à qui nous décernons la médaille d’or, non seulement pour la modernité des locaux, la qualité du service – Nous les avons harcelés 3 fois en une heure et ils nous accueillis à chaque fois avec un grand sourire et une patience légendaire – mais aussi pour les spectacles qu’ils proposent.

Pour 5 Ringgit (1,25 €) seulement, nous avons pu apprécier 1 heure de danse traditionnelle représentant toute la Malaisie. On a adoré ! Il y’a aussi régulièrement des petits concerts de rue gratuits au centre-ville entre Little India et China Town.

Petronas Towers Maria in einer malayischen Moschee

N.B. : pour visiter les mosquées, pas besoin d’apporter sa djellaba et son voile, car on t’en prête à l’entrée. C’est pratique, parce que, la chaleur oblige, on est habillé en short et en T-shirt. Mais attention une mosquée, c’est fait pour prier et non pour dormir comme nous le rappelle toujours le panneau à l’entrée (voir photo).

Schlafen in Moschee verboten!Schlafen in Moschee verboten...

Parc national Taman Negara :

Cette énorme jungle à la très belle végétation a été pour nous une des meilleures expériences en Malaisie. Pour savoir comment s’y rendre et en apprendre plus sur notre trek de 2 jours, pendant lequel Björn s’en transformé en monstre tout gélatineux et j’ai failli me casser la jambe au beau milieu de douzaines de sangsues, lisez notre article.

Kuching :

Dans la ville en soit, il ne règne pas une atmosphère particulière. On peut visiter le Sarawak museum, qui est très populaire puis aussi la grande ferme aux crocodiles Jong’s crocodile farm : le parc n’est pas le plus beau mais le nourrissage des crocodiles vaut vraiment le détour.

La ville m’a laissé un goût amer à cause des punaises de lits de notre pension. Ça a été 2 semaines de torture.

Eine Nacht mit Bedbugs - Nicht grade ein Highlight

Cependant pour rester objectifs, les environs offrent tout un tas d’excursions incontournables :

– Le parc national Gunung Gading. Le clou du parc est la plus grosse fleur du monde : Rafflesia qui peut atteindre 1 m de diamètre. Avant d’y aller, il faut toujours demander à l’office du tourisme si elle est en train de fleurir. On a eu de la chance et on a pu en contempler un « petit » exemplaire de 67 cm, qui était déjà assez surprenant. A part la fleur, le parc est autrement intéressant. On s’y repère facilement et on peut se rafraîchir dans des petites cascades d’eau.

Gunung Gading Nationalpark

Pour se rendre à Gunung Gading, on prend le bus 1 jusqu’à Jln Penrissen puis un bus voyageur (trajet d’1h30), avant de monter dans un mini van.

Rafflesia the biggest flower of the world, hier 67 cm

– Parc national Bako. A ne manquer en aucun cas. Cette forêt présente différents paysages au bord de la mer mais la végétation y est moins dense et aventureuse qu’au Taman Negara. Par contre, impossible de ne pas voir des animaux !  Dès qu’on arrive en bateau dans la forêt des mangroves, on est accueilli par toute une horde de macaques gourmands.

Bako Nationalpark - beach

En longeant le Telok Paku trail, on se comportait comme des biologistes sortis d’un documentaire, à l’affût des grandes stars du parc à cause desquelles on était venu : les singes au long nez (les nasiques) qu’on ne retrouve qu’à Bornéo. Avec de la patience, on finit par voir toute la famille en train de faire des pirouettes tout en haut des arbres. Leur long nez est vraiment moche et comique. On a essayé de s’en approcher le plus possible, mais ils étaient bien farouches.

Der Star Borneos -  Der Nasenaffe

La nuit tombée, nous avons bénéficié de la promenade nocturne organisée par le ranger. On y aperçoit une faune complétement différente : des grosses araignées, des grenouilles vertes toutes mignonnes (et venimeuses), en passant par les mille-pattes géants, les cafards exotiques, sans oublier les impressionnants Dermoptères (flying lemur).

Eine Wald-Kakerlake

Après cela, nous avons passé la nuit dans un dortoir qui puait le moisi. Le lendemain, en allant prendre notre petit-déjeuner, un serpent commençait à ramper sur la chaussure de Björn. Comment savoir s’il est dangereux ? Plus loin, un grand groupe de touristes prenait des photos devant un arbre : une « Pit Viper » (crotale de la famille des vipères) mortelle s’y reposait le ventre bien rempli par sa dernière proie. Waw, il faut vraiment faire attention où on met les pieds ici !

Eine unbekannte Schlage MalaysiasPit Viper - Grubenotter in Malaysia

Plus tard, lors de notre randonnée le long du Telok Pandan Kecil trail, on a aussi eu l’occasion de voir pour la première fois des plantes carnivores (« Pitcher plant ») en forme de cruche contenant un liquide pour piéger les insectes.

On a repris le bateau le soir même, sur le fleuve infesté de crocodiles. Pendant ce temps, une touriste nous racontait que, lors d’un safari-bateau en Afrique, la petite sœur d’une camarade de classe de 6 ans avait été tirée par un crocodile vers le fond et on ne l’a plus jamais retrouvée. Nous avons très vite retiré nos bras ballants.

– Une maison longue d’Iban. Rencontrer ces anciens guerriers qui décapitaient leurs ennemies et utilisaient les crânes de ces derniers pour orner leurs maisons-longues peut s’organiser à partir de Kuching. Notre expérience te dira si ça vaut le coup ou non de le faire.

Sipadan :

C’est un endroit magnifique pour la plongée. Nous y avons vu nos premières tortues de mer et en sommes tombés amoureux. Parmi les animaux marins, on retrouve aussi Nemo, des poissons-lions, des barracudas, des requins, des môles, des étoiles de mer, etc. Malheureusement les déchets des communautés vivant à proximité polluent la belle eau cristalline. Lisez absolument notre récit et laissez-vous emportés dans un autre monde.

Moschee auf Sipadan

Ce que nous avons raté

–          Les îles paradisiaques Pulau Perhentian, PulauTioman aux larges des côtes Est, ou bien Pulau Langkawi de la côte Ouest de la péninsule malaise.

–          Se promener sur les collines des plantations de thé verdoyantes des Cameron Highlands

–          Pour les valeureux, aimant défier la force de gravité, ils peuvent escalader le mont Kinabalu (4095m)

–          Bario & Kelabit Highlands : la seule façon de regagner ce lieu reculé en moins d’un jour, est de prendre un petit avion. Là-bas, on peut faire des treks en solitaire dans la boue en compagnie de sangsues en pagailles ! Ce sera sans moi, Björn.

–          Les Turtle Cavern à Sipadan sont des tunnels sous-marins qui constituent un véritable labyrinthe. Mais avant de les visiter, il faudrait d’abord avoir un peu plus d’expérience en plongée et un bon guide pour ne pas finir comme les squelettes des tortues de mers qui s’y sont perdues puis sont mortes d’asphyxie. Mais nous voulons absolument tenter un jour l’aventure !

Si nous devions retourner en Malaisie, ce serait pour découvrir ses belles plages, se promener aux Cameron Highlands et pour rendre visite à nos amis de la ferme aux crocos de Melaka.

Mais ce qu’il faut surtout retenir de la Malaisie, c’est que c’est un pays où les gens sont incroyablement chaleureux, hospitaliers et surtout humbles. Cela nous a encore plus frappés que dans les autres pays. Et le bonus pour te convaincre d’y aller : en Malaisie il y’a beaucoup moins de touristes que chez son voisin la Thaïlande !

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

4 Responses to “Best of Malaysia”

  1. Theo dit :

    Vielen dank für die super infos, werden wir auf jedenfall machen grüße vom https://goflashpacking.de Team

  2. Mirko dit :

    Hallo,
    wir haben 2013 Borneo besucht – ein absoluter Tipp ist TheKebun.com in der Nähe von Kuching. Die Anlage wird von Adrian geleitet der einem das ohnehin tolle Leben dort zum Paradies macht und alles drumrum toll organisiert. Wir waren 8 Nächte dort – gigantisch ! Ein « Must »

  3. Feli dit :

    Super Infos. Am 14.4. fliegen wir nach KL und überlegen noch ob auch nach Kutching rüberfliegen. Air Asia hat hier ja wirklich manchmal Knaller Angebote.
    Allerdings habe ich von Borneo noch nicht so viel Gutes gehört bisher. Ansonsten wird es wohl auch auf die Inseln an der Ostküste Malaysias rauslaufen.

    • Bjoern & Maria dit :

      Hallo Feli und willkommen bei uns :-)
      wie lange habt ihr denn in Malaysia insgesamt? Für Borneo muss man halt schon ein bisschen Zeit einplanen, weil der Transport eher kompliziert ist. Wir haben den Bako-Nationalpark ziemlich gemocht. Nicht nur wegen der Nasenaffen, sondern insgesamt wegen der Tierwelt.
      Ich persönlich will auf jeden Fall nochmal nach Borneo zurück, wegen der Bario & Keblabit Highlands.
      Aber auch auf der Halbinsel gibt es Unmengen zu entdecken. Eines der Top-Highlights unserer gesamten Reise war der Taman-Negara-Nationalpark.
      Wir wünschen euch auf jeden Fall ganz viel Spaß!

Leave a Reply


8 − = quatre