On ne peut pas tout lire dans un guide touristique. Voici quelques anecdotes en vrac qui nous ont frappées sur la Chine et les chinois dans la vie quotidienne.

  • Habitudes alimentaires

– Partout en Chine, que ce soit dans la rue ou dans le train (surtout) les gens raffolent des nouilles instantanées sur lesquelles il faut juste rajouter de l’eau chaude, que l’on trouve partout grâce au thé, et attendre quelques minutes. Très pratique, très bon et très épicé ! En 6 semaines Nous n’avons pas réussit a tous les tester.

a lot of instant noodlesafter boiled water wait 5 minuites

– La cuisine est merveilleuse mais laisse aussi parfois à désirer. On ne sait jamais sur quoi on tombe. Il n’y a pratiquement pas de tabous alimentaires. Par contre les chiens sont appréciés en tant qu’animal de compagnie. On n’en a jamais vu dans le menu mais il paraît que dans certaines régions, c’est une délicatesse culinaire.

bowels - arrrgg

Estomac de vache, dégueulasse

centenarian egg

œuf vieux de cent jours (en vert)

– Ce qu’on trouve essentiellement dans les supermarchés : boissons, sucreries (surtout les fruits secs très sucrés), nouilles instantanées, des canards entiers emballés sous vide, de l’alcool de riz, des bidons d’huile de 5l (la cuisine est plus huileuse qu’on ne le croit) et voilà.

a lot of oil (5 l)IMG_4021_

-Dur de manger un petit déjeuner a l’européenne ! Les chinois mangent toute la journée salé et essentiellement des sucres lents, ce qui est lourd à digérer au réveil. A Hong Kong nous avons enfin pu nous acheter des Corn flakes, de la confiture et du FROMAGE !

– Les chinois n’aiment pas tellement les boissons froides. Lorsqu’on commande de l’eau, il vaut mieux préciser qu’on la veut bien fraîche, sinon on risque d’obtenir de l’eau tiède. Une fois un serveur a essayé de nous dissuader de prendre une canette froide en la tenant à mon bras et en disant que ce n’est pas agréable. Il était étonné que je préfère quand même une limonade du frigo à celles de l’extérieur. De même que les fontaines à eau : elles ne donnent pas le choix entre de l’eau tiède et froide comme chez nous mais tiède et bouillante. Beaucoup boivent de l’eau chaude même sans arôme.

water dispenser with water warm and boiled

  • Comportement des chinois

– Les chinois sont incroyablement curieux. Ils s’intéressent à tout ce qu’on fait et le montrent sans timidité. Ils regardent de près l’écran de notre appareil photo lorsque nous prenons des photos. Mais sans agressivité. Ils restent toujours aimables et souriants.

– On dit que les chinois n’aiment jamais perdre la face et essaient toujours de sauver les apparences. Il est très mal vu d’humilier quelqu’un. Cependant nous avons remarqué qu’ils sont très expressifs. Une fois même trop. Nous avons assisté à la plus forte et longue dispute en publique de notre vie. Dans un restaurant assez chic, toute une famille s’est levé et a grondé les serveurs pendant un bon quart d’heure. Dur de manger tranquille pendant ce temps. Les serveurs, au lieu de s’excuser (malheureusement je n’ai pas compris de quoi il s’agissait), s’y sont mis a leur tour. Même le cuistot est sortit de sa cuisine. Ils se menaçaient avec la main, hommes contre femmes aussi et se bousculaient. Ça a vraiment faillit dégénérer. Ça m’a rappelé les disputes du village gaulois d’Astérix et Obélix. De peu un poisson aurait volé et atterri sur un visage.

– Ils adorent vraiment les petits gadgets kitchs, les joujoux et même les adultes se jettent dessus. Ils n’ont pas peur d’être trop gamins en portant par exemple des T-shirt avec des héros de bandes dessinées ou bien de décorer leur portable avec des petites babioles colorées (surtout les jeunes femmes). De toute façon ils font beaucoup plus jeunes que leur âge. C’est vraiment mignon de voir une femme de 40 ans courir vers une place libre dans le métro et rigoler parce qu’elle a bousculé environ 10 personnes sur son passage. Ah oui au lieu de s’excuser ils rigolent joyeusement tout simplement. Dans ces conditions, dur d’en vouloir à une moto rieuse qui a faillit t’écraser.

a chinese girlMickey-bags

IMG_8304_

On ne trouve pratiquement que ce genre de masque en Chine

– Ce n’est pas un préjugé: ils prennent vraiment des photos de tout et n’importe quoi, même de nous (y compris dans la capitale en période de vacances). Une fois, on a trouvé sympa de prendre en photo la mascotte de l’exposition universelle de Shanghai et du coup… une queue de chinois, qui trouvaient l’idée super, s’est formée derrière nous. 3 heures plus tard, en repassant par là, il y’ avait toujours du monde en train de prendre la même photo.

bjoern in front of HaiBao, the mascot of the Expo 2010 in Shanghai

A propos de prendre des photos, Björn avec ses yeux bleus a eu du succès auprès des chinoises. Même un jeune homme lui a dit: „you biitiful eyes“. Par contre son nez (je dois dire qu’il est un tantinet plus grand que la moyenne européenne) a été le sujet de quelques railleries. Un vieille homme à la longue barbe blanche, qui ne parle pas notre langue, a touché constamment son propre nez, en faisant mine de l’allonger et en souriant. J’étais a deux dois d’étirer mes yeux à la chinoise mais respect envers le plus âgé !

– Les bébés n’ont souvent pas de couches. A la place, une longue fente dans l’entrejambe leur permet de faire leur besoin à tout moment dans la rue. Il suffit juste aux parents d’ouvrir les cuisses de leur protégé. Dans les monuments historiques, certains avaient des sachets en plastique pour récolter directement le „résultat“ et le jeter dans la poubelle. Jamais le tapis ou les habits des parents n’ont été sali. Comment ils reconnaissaient le bon moment, reste pour moi un grand mystère que j’aimerais beaucoup élucider. Et ils n’attrapent pas froid ?

Pants with a ripchild with open pants zoom

– Ce qui m’a répugné le plus: ils crachent sans relâche ni retenue. Même des jeunes femmes mignonnes se raclent la gorge extrêmement bruyamment (comme un vieux moteur) avant de propulser un glaviot par terre. Des qu’on entend ce son venant du plus profond de la gorge, il faut se mettre a l’abri. Ça va très loin et malheureusement je m’en suis reçu un, venant de la fenêtre d’une voiture, sur le pied nu. Il paraît qu’ils se purifient l’âme de cette manière.

  • Politique

– L’état contrôle le pays partout. Les cameras sont omniprésentes, les sacs sont passés au Scanner dans les gares et les stations de métro. Cependant il serait très facile de porter une arme, puisqu’il n’y a pas de fouille corporelle.

Internet aussi est passé au crible. Certains sites sont censurés, tels que facebook ou youtube. Les chinois doivent montrer leur carte d’identité avant d’utiliser un PC dans un cybercafé. Certains cybercafés sont même interdits aux étrangers. Mais dans les hôtels en général, il est facile d’accéder à la toile.

– Les paraboles sont interdites, quoique parfois on puisse en trouver des petites à des endroits inattendus.

.a hidden satellite dish in a chinese villagesatellite dishes at a train

– Les chinois sont très fiers de leur pays. Ils se promènent avec des petits drapeaux qu’ils agitent et ils idolâtrent Mao. Les nouvelles à la télé montrent que des faits positifs sur la croissance économique ou le gouvernement chinois. Même les films et les documentaires sont très prochinois. Un franco-chinois nous a raconté que secrètement certains critiquent la politique. Mais d’un autre côté, quelques étudiants en Chine n’ont jamais entendu parlé du massacre de la place Tian’anmen ou bien pensent que c’est une invention de l’occident!!!

– Les parents se donnent beaucoup de mal pour leur enfant et le chouchoute visiblement. Cela est dû au fait que c’est leur seul bambin. Cette Politique de l’enfant unique est en vigueur, bien qu’elle soit devenue un peu moins rigide. Par exemple dans les campagnes et lorsque l’enfant est une fille, il est permis d’avoir un second enfant. A part cela, les familles ont uniquement droit à un enfant. Pour en avoir un second, il faut payer cher. Et comme ils préfèrent avoir un garçon, il n’y a que 100 femmes pour 120 hommes, à cause du fort taux d’avortements. Beaucoup d’autres problèmes sociaux sont la conséquence de cette réglementation. Cependant sans cela, le niveau de vie de la Chine serait beaucoup plus bas.

  • Histoires de toilettes

– On trouve des toilettes publiques partout, surtout dans les grandes villes. Elles sont gratuites et propres. La seule chose pas très agréable à voir, c’est que les gens doivent jeter leur papier toilette usé dans une corbeille (souvent non recouverte) au lieu de le faire disparaître pour toujours dans la cuvette. Et ça s’accumule. Ce n’est pas typiquement chinois. Cela se retrouve dans beaucoup d’autres pays.

– On trouve des toilettes occidentales tout comme des toilettes turques. Parfois les chinoises préfèrent faire la queue devant les toilettes sur lesquelles il faut s’accroupir plutôt que d’opter pour les plus modernes.

  • Autres

-Avec ses villes ultra peuplées, la Chine a un réel problème de pollution. Un brouillard se forme au dessus des grandes villes et même lorsque le soleil brille en théorie, ce smog arrive à le masquer complètement. C’est pour cela que beaucoup de chinois utilisent des masques respiratoires, des fois assez farfelus. A la campagne, on a faillit été asphyxié par la fumée causée par la combustion de tas d’ordures. L’état peut même contrôler la météo et « piquer » le nuage pour faire pleuvoir et faire disparaître le smog à court terme !

freaky masks

– Il y’a des milliers de caractères chinois. Vous êtes vous déjà demandé comment alors ils tapent à l’ordinateur? Il n’y a pas la place pour toutes ces lettres sur le clavier. On s’est acheté un petit ordinateur portable à Pékin et il a un clavier anglais. Automatiquement lorsqu’on écrit sur Word, l’ordinateur transforme les lettres latines en mots chinois (à chaque fois, il faut éliminer cette fonction). Donc seuls les chinois qui maitrisent notre alphabet peuvent utiliser un ordinateur.

– Certaines calculatrices parlent avec une voix de robot et disent le résultat du calcul. Comment on le sait? Les vendeurs utilisent souvent les calculatrices pour donner le prix d’une marchandise. Et quelques-unes étaient bien bavardes. Quand les piles sont presque vides, c’est particulièrement hilarant.

« Previous

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

8 Responses to “Anecdotes sur la Chine”

  1. 123mss456hack dit :

    Im text steht ja drin , wie die menschen in China heutzutage leben und essen … , aber mich würde auch gerne interessieren , wie die menschen früher lebten . Könnte jemand vielleicht eine gute web-site mir senden bzw einen kurze Zusammenfassung dieser geben ?

  2. Bei den Instantnudeln musst du ein bisschen aufpassen. Manche enthalten gesundheitsschädigende Aromastoffe.

    Noch eine Ergänzung zu den Internetkontrollen: Ausländer müssen laut Gesetz auch ihren Ausweis zeigen. Eine neue Regel sieht sogar vor, dass man sich in Bars und Cafe ausweisen muss, wenn man im Wifi surfen will. Das wird nach meiner Erfahrung nach aber nicht wirklich umgesetzt. In den Hotels ist eine Registrierung natürlich nicht nötig, weil ja beim Checkin schon seine Personalien abgibt. Allerdings muss man der Gerechtigkeit halben sagen, dass andere Länder wie Indien genau so krass überwachen.

    • Bjoern dit :

      Wir konnten manchmal selbst mit Ausweis nicht ins Internet. « Auslaender muessen im Hotel surfen » War so ungefaehr die Aussage.

      Was Kameras etc. angeht muss ich mitlerweile sagen, habe ich doch deutlich staerker ausgebaute Netze gesehen als China. Australien und Neuseeland zum Beispiel!

    • @Björn
      Mit dem Ausweis müsstest du eigentlich überall ins Netz gehen können. Das Gesetz sieht hier keine Diskriminierung von Ausländern vor. Das waren vielleicht andere Gründe.

      Zum Netz der Kameras muss man sagen, dass viele Kameras mit Gesichtserkennung ausgestattet sind (wir haben dazu was in unserem Blog geschrieben). Wenn das System einmal funktioniert und dazu noch mit einer Vorratsspeicherung verknüpft wird, dann ist eine lückenlose Überwachung jedes Bürgers möglich. Das ist schon krass. In Australien oder Neuseeland gibt es wenigstens Datenschutzgesetze, die eine lückenlose Überwachung erschweren.

    • Bjoern dit :

      Hi Sven,
      uns ist es in China zweimal passiert, dass wir in einem Internetcafe nicht surfen durften. Einmal in Peking, da gab es eins direkt im Hostel darueber, wo wir hingeschickt wurden. Und einmal in Datong, wo wir keine Alternative hatten, aber man hat auf ein Schild gezeigt, das sagte, man muss einen Ausweis vorzeigen. Aber als wir unseren zeigen wollten hat das nicht gereicht.

      Tatsaechlich, Gesichtserkennung ist wieder eine ganz neue Liga. In Mainz am Bahnhof haben sie vor etwa drei Jahren auch mal so ein System fuer einige Wochen getestet. Mit welcher Begruendung weiss ich aber nicht. Vermutlich auch Sicherheit…

    • Ich lebe nun schon seit etwa drei Jahren in China und hatte nie Probleme – wobei ich natürlich als Nichtreisender nur gelegentlich in Internetcafes gehe. Es ist mir sogar einmal gelungen mit einem gefälschten Studentenausweis online zu gehen… 😉

      Was wurde aus dem Versuch in Mainz? Man muss ja sehen, dass sich China und Deutschland oft sehr viel näher sind, als einem lieb ist.

  3. Jonas Breuer dit :

    Haha, sehr geiler Artikel, ich musste ein paar Mal laut lachen und fühlte mich an meine Zeit in China zurück erinnert. Man braucht dort echt kein Unterhaltungsprogramm. Es reicht völlig durch die Straßen zu gehen und zu gucken, was die Leute so machen und man kann fast sicher sein, dass jeden Tag irgendwas lustiges passiert. An den Instant-Nudeln habe ich mich allerdings irgendwann mal überfressen und konnte sie nicht mehr sehen 😀

Leave a Reply


un × = 9